Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du « Monde Afrique » depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du « Monde Afrique ».

Chaque mercredi, Le Monde Afrique vous présente trois nouveautés musicales issues ou inspirées du continent. Cette semaine, direction le Maroc, où la scène hip-hop ne cesse de se renouveler et de se diversifier. Aux « vétérans » des années 2000 (notamment H-Kayne et Don Bigg) a succédé une nouvelle génération dont les têtes de pont ont pour noms Shayfeen, Ouenza ou ElGrandeToto.

« Africain », de Stormy

Stormy, 23 ans, fait partie de ces étoiles montantes. En attendant de publier son premier EP (mini-album), le rappeur de Rabat égrène ses singles sur YouTube, les plateformes de streaming et les réseaux sociaux. Le 27 juin, il a sorti un nouveau clip, Africain, dans lequel il prend fait et cause pour les migrants subsahariens, nombreux à transiter par le Maroc en espérant gagner l’Europe par la Méditerranée. « Si tu veux la vérité, demande aux migrants/Pourquoi mes frères veulent un visa », chante-t-il avant de répondre : pour « sauver la famille ».

« SiSi », de Dollypran

Dollypran est né en 1995 à Casablanca. Après avoir prêté sa plume à plusieurs rappeurs, il a commencé à sortir ses propres morceaux en 2018. Le 3 juin, celui qui s’est notamment fait remarquer sur la scène du festival marocain de musiques urbaines L’Boulevard, en 2019, a annoncé sur Instagram le nom de son futur EP : Traitement. Puis, le 20 juin, il a mis en ligne le clip de SiSi, tourné sur les toits de sa ville. Sur une instrumentation minimaliste mais diablement efficace, le morceau, à défaut de chasser la migraine, fait assurément bouger la tête.

« Privacy », d’Aafia

Aafia est lui aussi originaire de la capitale économique du Maroc, mais son dernier morceau en date, Privacy, publié sur YouTube le 18 juin, n’a pas grand-chose à voir avec le style de Dollypran. Il s’agit d’un rap dit « mélodique », avec une voix légèrement trafiquée via un logiciel de type Auto-Tune. Si Aafia est encore peu présent sur les plateformes de streaming, il est actif depuis plus de dix ans, notamment au sein du groupe The First Step Company, avec lequel il a participé à la compétition de jeunes talents du festival Mawazine.

Lire aussi Afrobeats ouest-africain : la sélection musicale du « Monde Afrique » #11



Lien de l’article original

LA REDACTION