Elle n’a pas atterri dans le monde de la mode par hasard. D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Krystal Shabani a toujours eu à portée de main « une petite trousse remplie d’aiguilles et de fil ». Son entourage n’est donc pas surpris lorsque, en 2012, elle décide de créer sa propre marque, Krysbel Design, avec pour principal objectif de mettre le coton africain à l’honneur.

Les quelque 2 000 francs burundais (à peine plus de 1 euro) dont elle dispose lui suffisent pour créer des boucles d’oreilles en pagne, qui trouvent rapidement clientes, puis des bracelets, qui se vendent aussi très bien. Suffisamment en tout cas pour qu’elle lance sa collection, « avec trois vêtements ». Comme ses bijoux, ils « font le buzz » dès leur apparition sur internet. Les commentaires fusent, les commandes affluent. Krystal multiplie les modèles.

Elle se lance alors dans la fabrication de chaussures, de lunettes… Et se retrouve invitée dans les Fashion Weeks de la sous-région. En l’espace de deux ans, la jeune styliste s’est fait un nom et, à 23 ans, avec le diplôme de marketing qu’elle a décroché en décembre 2014, elle a tous les atouts en main pour transformer son petit atelier de confection en maison de couture. En route vers le succès, la prochaine étape pour elle sera l’ouverture, « dans le courant de cette année », de sa première boutique à Bujumbura.

OLD_PACA