Stromae

Avec une double nationalité belgo-rwandaise, Stromae, de son vrai nom Paul Van Haver voit le jour à Bruxelles le 12 mars 1985. Tout petit, il s’intéresse à la musique et prend des cours de batterie au sein de l’Académie musicale de Jette.
Au début des années 2000, il intègre le milieu du rap et décide de prendre le nom de Stromae, maestro en verlan. Il rencontre le rappeur J.E.D.I., avec qui il monte le groupe de rap Suspicion.
En 2005, ils se font remarquer avec le titre « Faut qu’t’arrêtes le rap », ce qui leur permet d’être sollicités par de nombreux artistes. Stromae décide ensuite de faire route seul. En 2007, il produit un premier maxi qui comprend 4 titres dont « C’est Stromae » ainsi que « Minimalistyle ».
L’année 2008 marque un tournant dans la carrière de Stromae, lorsqu’il collabore avec Kery James pour l’élaboration de son quatrième album « À l’ombre du show business ». Le disque reçoit un bel accueil de la part du public et s’écoule à plus de 75 000 exemplaires. De nombreux autres artistes majeurs participent à cet album, dont Zaho ou Charles Aznavour.
À côté de ses collaborations avec Kery James, Stromae travaille également à la composition d’autres chansons, dont « Cette fois » de Melissa M et « Si je t’emmène » de Anggun en featuring avec Pras.
Compositeur au talent désormais reconnu, Stromae signe auprès du label de Tefa et Masta, Kilomaitre et Because Music. En 2009, il lance le titre « Up saw liz… un peu n’importe quoi » qui ne tarde pas à devenir un hit sur internet tout comme tels « Sérieux » ou « Y Paraît ».
Le rappeur innove avec un nouveau concept en lançant des vidéos intitulées « Les leçons de Stromae » d’une durée de 5 à 10 minutes selon les morceaux. Une excellente façon pour l’artiste de se faire connaître du public en dévoilant sa personnalité tout autant que sa musique.
Fort de cette notoriété grandissante, le jeune artiste se produit dans de nombreux clubs européens. S’il se distingue par des textes originaux et des rythmes percutants, Stromae bénéficie également d’un excellent jeu de scène qui met le feu au public.
À côté de la musique, Stromae poursuit des études en cinéma. On peut admirer son travail de metteur en scène dans ses clips très artistiques, qu’il réalise lui-même.
Son premier album « Cheese » sort en juin 2010, avec les singles « Alors on danse », « Te Quiero », « House’llelujah » ou encore « Je cours ». Le succès est immédiat, et le disque reste classé à la première place du top albums pendant près de 10 semaines.
L’artiste commence aussi à se faire connaître outre-Atlantique, notamment grâce au remix de son hit « Alors on danse » par le rappeur Kanye West. Toujours ouvert à l’expérimentation, il produit une version acoustico-symphonique avec l’orchestre de Brive-la-Gaillarde.
Elu « Bruxellois de l’année 2010 » dans la section culture, il reçoit en février 2011 une Victoire dans la catégorie album de musiques électroniques/dance pour « Cheese ». Pendant la cérémonie des NRJ Music Awards, Stromae tape dans l’œil de Will.i.am. Le leader des Black Eyed Peas lui propose alors de faire la première partie du groupe pour leurs deux dates au Stade de France en juin 2011.
Après deux années très discrètes, passées à travailler sur ses compositions, Stromae revient avec un nouvel album en 2013. Le premier extrait « Papapoutai » sort le 13 mai dans les bacs, et porte la patte électro qui a fait le succès de l’artiste.